Cochabamba, du 24.08.09 au 26.08.09

Ecrit par Clem, le 12-09-2009 16:41

Pages vues : 4862    

Favoris : 403


Cochabamba est situee a 2500m d'altitude, et avec ses 600 000 habitants, compte comme l'une des villes les plus importantes de Bolivie. Elle est surtout connue pour sa statue du Christ: d'une hauteur depassant les 33 metres (le Christ ayant vecu 33 ans "et quelques"), celle-ci depasse de quelques centimetres son homologue bresilien de Rio de Janeiro. Les Cochabambais en tirent une grande fierte!!!
Globalement, on a tous les deux trouve que la ville etait agitee et brouillonne, sans veritable attrait touristique. Heureusement, on a su trouver a diversifier nos activites.



24.08.2009: l'arrivee...

... et guere plus! Apres une journee de transport (mais ca ne nous gene plus, on a vraiment pris l'habitude des longs trajets), on est arrive a Cochabamba dans la soiree, vers 20h30. On a tout de suite fonce vers un hotel proche de la gare routiere, recommande par Lonely. Bonne surprise, les prix sont restes inchanges! C'est malheureusement assez rare pour etre souligne...
Apres avoir depose les affaires, on a voulu ressortir manger. Pas de bol, tout etait ferme en ville, on aurait dit qu'il y avait une sorte de fete populaire, qu'on n'a toujours pas reussi a identifier. On a fini par manger dans un petit boui-boui familial a quelques metres de l'hotel: soupe a l'huile et viande recomposee panee (d'il y a quelques jours, pour le gout) au menu. Hmmmmmmm, rien de tel qu'un bon resto traditionnel bolivien!


25.08.2009: les bons touristes

On est quand meme un peu fatigues de notre voyage d'hier, alors aujourd'hui ca va etre surtout du repos, et l'organisation des journees a venir: en fait, Cochabamba est pour nous juste une etape, on voudrait filer quelques jours au parc national de Torotoro, voisin, repute pour la beaute de son desert et ses traces de dinosaures!!!
La merde, c'est que ce parc est vraiment tres tres recule, et que les liaisons en bus sont plutot rares: 2 fois par semaine... et le dernier est parti hier! C'est un peu la merde, nous on n'a pas 3 jours a attendre ici; du coup on a passe la matinee a chercher des agences de voyage qui voudraient bien nous organiser un depart pour demain. Premier probleme: apparemment ce Torotoro tout le monde connait, mais personne ne veut s'y rendre!!! On a passe au moins 2h a se faire balancer d'agence en agence, tels Asterix et Obelix dans la maison des fous des 12 travaux d'Asterix. Quand enfin on a trouve une premiere agence qui voulait bien nous emmener, c'etait pour la somme tres modique de 300$ (US)/personne pour 2 jours. Aaaaaaaaaaaaaargh!!!! Pour rappel, en Bolivie on est censes vivre avec 20 euros / jour / personne... on est prets a deborder un peu pour un voyage organise, mais la ca le fait pas du tout!!! C'est en repartant (depites) a la recherche d'une autre agence de voyage que nous sommes tombes sur l'agence "D'orbigny"; c'est les gars de la reception a l'hotel qui nous l'avait conseillee, mais ces glands n'avaient pas ete foutus de nous en donner l'adresse! On est ressortis de chez eux avec un tour de 2 jours, juste tous les deux, juste ce qu'on voulait, pour 130$/personne. Ca fait toujours cher, mais apres les premiers prix qu'on nous avait donnes, on n'a pas cherche a faire les fines bouches!!! Nickel, on vient nous chercher demain matin a 7h devant l'hotel. Affaire reglee, a demain les T-Rex!!  ;)
L'apres-midi n'a pas ete des plus charges. Flo a commence par emmener sa camera (qui ne veut plus s'ouvrir, a priori a cause de grains de sable) dans un magasin "d'electronique". Hum... comprendre un magasin avec 2 appareils photo en vitrine et quelques montres chinoises bas de gamme, et un petit bout d'etabli avec quelques tournevis dans un coin de piece mal eclaire. Lol, le bazar! Le patron ne voulait pas reparer la camera avant samedi, or nous on compte repartir mercredi. On a ete obliges de le soudoyer un peu pour qu'il entende raison! Rooooooooh pas bien!!! Mais en l'occurrence, la fin justifiait les moyens; et en parlant de moyens, a 50 euros la reparation, le gars a interet a pas faire de la merde! Enfin bon, de toute facon, la camera est foutue donc on n'a rien a perdre.
Apres cette petite lecon de corruption (une premiere reussie pour nous, c'est tres facile en fait), on a file faire les bons touristes et rendre une petite visite a Jesus au sommet de sa colline. Putain, ca se merite la salvation! 1250 marches pour atteindre ce Cristo de la Concordia, marches qu'on a evidemment montees en psychotant a cause des histoires morbides du Lonely, pour changer... ca devient lourd. Toujours est-il que ce Christ etait pas mal... mais ca reste une statue du Christ quoi, quand tu l'as pris 10 fois en photo sous tous les angles, y a plus rien a voir! On est donc redescendus en ville, et on a decide d'aller faire un tour au marche de la ville, le plus grand du pays parait-il. On voulait y trouver du bon cafe bolivien mais on n'a jamais reussi: les patrons de stands se sont bien amuses a nous refaire le coup des 12 travaux...  :s  Au passage, bof ce marche, ni plus ni moins que plein de rues commercantes en fait, ca n'avait rien de tres typique. Pas interessant pour de bons touristes comme nous.
A defaut d'en trouver sur le marche, c'est en ville qu'on est alles se le faire, notre cafe. On est ensuite alles faire un tour sur internet, avant de rentrer a l'hotel se changer: ici tu vois defiler les saisons dans une meme journee, il fait 30 degres la journee, et 5 le soir; super relou. Au passage on a voulu recuperer notre lessive, laissee le matin-meme; la catastrophe, on n'avait encore jamais vu ca!!! La meuf avait tenu a tout laver separement, les t-shirts avec les t-shirts, les sous-vetements avec les sous-vetements, etc. Du coup c'etait Tchernobyl dans sa laverie: elle avait remis ensemble des paires de chaussettes qui n'avaient rien a voir (certaines n'etaient pas les notres), et elle n'etait pas foutue de remettre la main sur la moitie de nos fringues, meme alors qu'elle avait le nez dessus. Malgre ses vives protestations (le compte etait bon selon elle), il a fallu qu'on passe derriere pour recuperer ce qui manquait. Le must du must: elle avait gribouille un gros "1" sur chacune de nos etiquettes, et meme parfois a meme les tissus!!! Putain, heureusement que j'ai pas amene du lacoste, sinon ce serait d'un coup devenu un superbe "Number 1" (le meme qu'a Super U, dans les rayons du bas...). Lecon du jour: ne jamais donner plus de 10 articles a laver a une Bolivienne, c'est beaucoup trop complique!!!
Le soir, on est alles deguster un "Pique Macho" dans un resto branche de la ville, conseille par l'ami suisse qu'on avait rencontre sur le Huayna Potosi (cf La Paz): des morceaux de viandes de toutes sortes marines dans une sauce epicee, puis grilles au barbecue. Succulent, mais sacrement bourratif: on n'avait pris qu'un seul plat, qu'on n'a pas pu finir a tous les deux! Burp.


26.08.2009: Torotoro

A 7h ce matin le  taxi pour Torotoro n'etait pas devant l'hotel. Ca tombait bien, on a pu aller recuperer a la laverie le linge qui nous manquait encore d'hier soir (!!!) On est partis vers les 8h, et on a encore passe une matinee dans la voiture. 4h de route et un pneu creve plus tard, on etait enfin installes dans note petit hotel en plein coeur du village de Torotoro. Aaaaaaah, les avantages des voyages organises: tu n'as rien a faire, et tu te prelasses en attendant qu'on t'appelle pour la bouffe :) En l'occurrence, notre chef etait plutot doue pour une fois, et on a pris grand plaisir a dejeuner.
En debut d'aprem, notre chauffeur nous a conduits au bureau officiel du parc pour acheter nos billets d'entree et rencontrer notre guide. C'etait marrant, les posters officiels du parc accroches au mur, c'etait des posters de femme posant a poil au milieu des traces de dinosaures; dommage que leur calendrier souvenir n'ait pas fait partie du package d'entree  ;)
Les formalites accomplies, on nous a emmenes sur notre premier site: la grotte d'Umajalanta. En langue Aymara, "Uma" signifie "l'eau", et "jalanta" "qui disparait". Les paysages entourant la grotte sont magnifiques, ca fait tres desert ouest-americain, avec une vegetation tres seche, des formations geologiques assez hors du commun, et au loin un canyon (qu'on va visiter demain matin). On a meme pu voir nos premieres traces de dinosaures: un mechant carnivore etait en train de pourchasser sa proie...  :)  
Quant a la grotte en elle-meme, il a fallu qu'on s'equipe bien avant d'y entrer: casque de chantier et lampe frontale obligatoires! La visite en elle-meme a ete super fun : bon, une grotte reste une grotte, on en a deja vu quelques unes au cours de notre voyage, et il a encore fallu qu'on se tape tout la blabla lie a la formation des stalactites (-gmites), ainsi que toutes les interpretations debiles qui vont avec: et que voici un super rideau de douche en calcaire, et que voila un magnifique saule pleureur en stalagmites, et que devant vous se trouve un gros tas degeulasse de cacas de chauve-souris, etc etc. Mais n'empeche, ce coup-ci on a fait de la vraie speleo, on a du se faufiler dans des tous petits tunnels, grimper des parois verticales, parfois meme s'encorder. Ca nous change de ce qu'on fait d'habitude, c'etait cool :) A un moment le guide nous a meme fait eteindre nos lampes: le noir absolu, c'etait d'un calme presque surnaturel...
La visite a dure environ 3h, apres lesquels il a fallu rentrer a l'hotel, ou on s'est encore regales des talents de cuistot de notre hote.  :)


27.08.2009: Jurassic Park

C'etait deja notre dernier jour aujourd'hui a Torotoro, alors on a du se lever aux aurores. Pas beson de voiture ce coup-ci, on a commence la journee par rejoindre a pied un site avec d'autres traces de dinosaures: impressionnant! Cette fois on a vu plein de traces differentes, des velociraptor aux ankylosaures, en passant par un cousin eloigne du diplodocus; ce sont de betes traces fossiles, mais avec ca tu te fais des films geniaux. En plus on a vu Jurassic Park il y a pas longtemps dans un bus, on etait encore dans l'ambiance  :)  Il y a vraiment des bestiaux qui devaient etre monumentaux, du genre il y avait des traces d'au moins 80 cm de diametre. Baleze.
Encore tout reveurs apres ce spectacle d'une autre ere, nous avons suivi le guide pour notre rando de la matinee au coeur du canyon Torotoro. Le Rio Torotoro, qui a creuse le canyon, sert de delimitation entre les districts de Cochabamba et de Potosi; tout juste a quelques kilometres du village, ce sillon plonge a 250m de fond; on a d'abord pu profiter de la tres belle vue depuis le mirador prevu a cet effet, avant de descendre au coeur de la vallee: 800 marches jusqu'aux cascades. Ces chutes d'eau ne sont pas particulierement spectaculaires, mais ce qui les caracterise c'est qu'elles ne s'assechent jamais malgre le climat desertique; elles sont en fait alimentees par la grotte d'Umajalanta qu'on a exploree hier. Du coup il y a aussi un peu de vegetation toute verte au fond du canyon. Le bad trip c'est qu'apres avoir descendu les 800 marches il a fallu les remonter (rofl)... mais bon, on ne s'est pas trop plaints, notre guide en chiait visiblement beaucoup plus que nous   :D
Pour terminer cette promenade de sante, on a ensuite ete admirer les IN-COM-PA-RABLES "peintures rupestres" du canyon. Serieusement, allez voir les photos, c'etait ridicule: trois gribouillis (sans exagerer, pas un de plus) sur un bout de caillou, censes representer la montagne (des triangles) et les peuples des environs (des ronds pour la tete). Evidemment qu'on ne s'attendait pas a du Michelangello, mais la c'etait tout de meme trrrres fort... on a compris apres qu'en realite, les "vraies" peintures rupestres de Torotoro etaient encore a quelques kilometres, et qu'on n'avait as pu y aller par manque de temps.
Nous sommes rentres a pied a l'hotel, et repartis pour Cochabamba juste apres l'ultime dejeuner. On a encore creve un pneu en cours de route: evidemment, c'est tout du chemin caillouteux, et les gars ici usent leur gomme jusqu'au bout du bout du bout!!! Heureusement, on avait encore une roue de secours, et notre paire pilote-copilote s'est averee relativement efficace. Arrives en ville, note premier arret s'est fait chez "Tokyo House", le magasin high-tech; victoire, la camera remarche!!! Alors la ca m'epate, honnetement je n'y croyais pas trop... En tout cas c'est ma cherie qui etait contente, elle va pouvoir recommencer a shooter  :)
On s'est enfin faits deposer a la gare routiere de Cochabamba, ou nous avons attendu notre bus de nuit en sirotant une petite biere; a 0,10 euro la pinte, on pouvait bien feter la reparation de la camera!

Notre bus est parti bien a l'heure le soir: O joie, on est partis pour une nuit de folie dans les transports collectifs, avec des sieges juste a l'entree du chiotte, et avec pour voisins un couple de vieux... s'il y en a un qui ronfle, je le tape!




laisser un commentaire cet article vous a plu? dites-le nous!
Bolivie
Mise à jour le Samedi, 12 Septembre 2009 23:04