Tupiza et le circuit du Sud-Ouest, du 31.08.09 au 04.09.09

Ecrit par Flo, le 20-09-2009 14:50

Pages vues : 6050    

Favoris : 553

Si le Sud-Ouest de la Bolivie est une destination si prisee des touristes, c’est sans doute parce qu’elle est une des plus magnifiques du pays : rudes paysages de montagne, lacs aux couleurs hallucinantes et peuples de flamands roses, etendues desolees de deserts de sel (les « Salars »), collines envahies de cacti, et geysers fumants… le tout entoure des hauts sommets andins.

La plupart des touristes qui viennent dans cette region de Bolivie prevoient de participer a un tour organise depuis Uyuni, la ville la plus proche des Salars. Nous, nous avons prefere aller directement a Tupiza, une ville moins touristique au Sud-Est d’Uyuni. 3 raisons a cela : 1) la region entourant Tupiza nous faisait envie, avec ses canyons rouges peuples de cacti ; 2) un tour organise depuis Tupiza nous fera prendre un itineraire different de celui emprunte par les jeeps partant d’Uyuni, et nous fera donc eviter les hordes de touristes ; et 3) on commencera par la region des lacs, pour finir par le meilleur : les Salars.

 


31.08.09 : un trajet… cahotique !

Boudu Marie le bus !! Ce matin, on a failli rater notre bus pour Tupiza. On était pourtant prets bien a l’heure, mais on s’est retrouves bloques dans l’hotel : les proprietaires etaient partis en verrouillant toutes les portes, les CONS ! En fait, comme il y avait la fete au village, ils avaient du sortir hier soir, et n’etaient pas encore rentres ce matin… On a toque a la porte de leur chambre parce qu’il fallait vraiment qu’on y aille, mais pas de reponse. J’ai donc ouvert la porte pendant que Clem faisait le tour de l’hotel pour trouver une issue de secours… Mais dans la chambre, tous les lits etaient vides. La cata ! Nous on doit prendre notre bus dans moins d’une heure, et on est coinces dans notre hotel !!

Heureusement, dans la chambre il y avait une porte-fenetre… non verrouillee ! Ouf, on a donc pu sortir, en laissant la maison ouverte derriere nous, mais tant pis on n’avait vraiment pas le temps de les attendre.  On a fonce sur la place centrale pour arreter un taxi, mais la encore la chance n’a pas été avec nous. Il faut croire qu’a 7h du mat, personne n’est encore debout a Potosi ! En 10 minutes, on n’a vu passer que 2 taxis, et ils etaient déjà pris par un client. Mince alors ! On s’appretait donc a prendre la direction de la station de bus en courant, quand la chance nous a enfin souris. On n’a meme pas pris la peine de negocier, pas question de laisser passer cette chance ! On était a la gare juste a l’heure pour le bus.

Le trajet a été tres long… 7 heures de chemin en terre, de virages, de poussiere : c’était pas le trajet le plus agreable qu’on ait fait ! Par chance, on avait pu obtenir les places panoramiques tout a l’avant du bus, alors on a pu profiter du paysage : plus on s’approchait de Tupiza, plus les collines rougissaient et se couvraient de cacti ;-D

Des notre arrivee a Tupiza en debut d’aprem, on est partis a la recherche d’un hotel . Mais sur le chemin, on a été attires par un panneau a l’entree de l’auberge de jeunesse du village : « cherche personnes pour l’excursion a Uyuni, 4 jours, depart demain ».  Parfait, c’est exactement ce qu’on cherche nous aussi ! Devant une telle aubaine, et avec notre crainte que quelqu’un prenne les places avant nous, on a decide de rentrer demander plus d’infos a l’interieur ; l’hotel on s’en occupera plus tard !

Et finalement, on s’est retrouves a negocier la chambre + la lessive + l’excursion … et le petit dej gratos, pour tout ca ! Cool, on part demain matin, avec 3 autres filles de l’auberge, elles ont l’air sympas ;-D.

Une fois le tout reserve, il nous restait encore tout l’aprem devant nous, alors on en a profite pour se balader en ville. On a pu regarder le soleil se coucher sur les montagnes rouges autour de la ville, c’était tres joli ; ca me faisait beaucoup penser au cadre d’Alice Springs, en Australie. Puis on est alles manger chez un mexicain, parce que les restaus conseilles par le Lonely Planet n’existaient pas/plus ! Eh bien ma foi, c’était tres correc’ et pas cher !

 


01.09.09 : Tupiza -> San Antonio de Lipez ; les vallees et les canyons

Vers 9h ce matin, on est tous montes dans la jeep, Clem et moi tout au fond, et les 3 autres filles devant (Gillian une californienne,  Carmen et Fabienne des Lichtenchteinoises). Il y avait aussi bien sur notre chauffeur Sergio, et la cuisiniere Sara. Tout le monde avait l’air tres sympa, on savait qu’on allait passer 4 jours plutôt cools ;-D.

La sortie de Tupiza a été vraiment superbe : les formations rocheuses verticales ressemblaient a une foret de pierre, et il y avait encore des cacti partout, de plus en plus gros.  On s’est arretes une premiere fois au point de vue « Sillar », pour avoir un superbe panorama sur la Vallee de la Lune en contrebas.  

Peu apres, on a pique-nique dans une plaine assechee, au milieu des lamas, et on a pu faire connaissance avec le groupe de francais de l’autre jeep, ceux avec qui on va partager ces 4 jours.

Puis on a beaucoup roule, en faisant quelques pauses dans des villages typiques aux maisons en adobe et toit de chaume. On est arrives vers 17h30 au village de San Antonio, completement paume dans les deserts du sud-ouest. Une surprise sympa nous attendait devant les chambres : une tete de lama pendue au fil a linge, avec la langue pendue et les yeux encore bien frais… beurk ! On espere juste que ce n’est pas ce qu’on aura ce soir dans notre assiette…. Gloups.

On a pose nos affaires dans le dortoir, et comme il faisait super froid, on s’est tous refugies dans la salle commune pour le the, puis le repas. On a fait un peu plus connaissance, puis assez vite, l’ambiance s’est bien detendue. Parties de cartes, couture de drapeaux sur les sacs… on a trouve de quoi s’occuper !

 


02.09.09 : San Antonio de Lipez -> Huallajara ; les lacs du sud

La journee a été completement incroyable ! A commencer par le reveil, a 4h du mat, avec Sergio qui bourrine a notre porte pour nous reveiller. A 5h on était partis, sacs sur le toit et apres avoir pris un bon petit dej… aaah les avantages d’un circuit organise ; on s’occupe bien de nous !

Apres une toute petite heure de route (alors qu’on venait tout juste de s’endormir, bien sur), Sergio nous a encore reveilles parce qu’on venait d’arriver au « pueblo fantasma », un ancien village tout en ruines. Comique le Sergio : il nous a propose de descendre pour prendre des photos ! Sauf que d’une : il faisait nuit noire et on ne voyait rien ; de deux, on était a 4690m d’altitude et il n’était pas encore 6h du mat (= FROID !) ; et de trois, on avait juste envie de se rendormir !

On est donc tout de suite repartis, et c’est a partir de la que la journee de ouf a reellement commence : on a fait le tour des « lagunas » ; des lacs plus ou moins grands, de toutes les couleurs et bordes par un anneau blanc (sel et autres mineraux). Le tout au beau milieu de paysages de collines desertiques et de canyons, avec en fond la cordillere des Andes. C’était tout simplement a couper le souffle !

Dans l’ordre, on a vu : la « laguna Morejon » a 4855m d’altitude, un magnifique lac tout bleu ; puis la « laguna Hedionda », aux teintes vert-orangees, surnommee comme ca parce qu’elle sent mauvais (…); ensuite, la « laguna Kallpa », superbe avec ses mineraux blancs en surface, et surtout… ses flamands roses ! La particularite de ce dernier lac, ce sont ses mineraux, utilises dans l’industrie chimique pour fabriquer des detergents, lessives, savons, shampooings etc…

Entre tous ces lacs, on a du traverser des petits torrents avec la jeep, parfois encore tous glaces ; c’était excellent ;-D. Puis on est arrives au salar de Chalviri, une etendue plate toute grise. Son mineral, le « borax », serait utilise en Bolivie dans l’industrie du verre et de la porcelaine ; et par l’armee chilienne pour fabriquer des armes… cherchez le mauvais eleve !

Bon, a part ca c’était un peu decevant alors on ne s’est meme pas arretes… on espere que le salar d’Uyuni, ca sera un peu mieux !

Les « aguas termas » ont constitue notre derniere halte de la matinee : en bord de lac, lovee entre les collines desertiques, une source chaude (38 degres) avait été aménagée en piscine. Ca a été un vrai supplice de se mettre en maillot de bain dans ce froid et par ce vent dechaine (3 personnes ont perdu leurs chaussettes, envolees !), mais ca en valait vraiment la peine ! La sortie a été moins drole, surtout qu’on était les seuls a devoir se secher avec notre mini-serviette decathlon d’1 metre carre, pendant que tout les autres se mettaient bien au chaud dans leur grosse serviette bien moelleuse… grrrrrrrrrrrr !

Apres ce bain revigorant et un bon repas tous ensemble, on est repartis pour les activites de l’aprem ; des lacs principalement, pour changer ! D’abord la « laguna verde », toute verte comme son nom l’indique, mais aussi la plus belle depuis le debut de la journee : on aurait dit un tapis de cristaux turquoises, c’était superbe. Baignade deconseillee, en revanche… il parait que sa couleur lui vient de l’acide sulfurique qu’elle contient ! Ensuite, la « laguna Blanca » blanche, puis les « Rocas de Dali » : plusieurs petites formations rocheuses eparpillees en plein desert rouge-orange, nommees ainsi grace a leur forte ressemblance avec des peintures de Dali. Le cadre avait enormement de charme ; d’ailleurs c’est l’endroit que j’ai prefere des deux derniers jours.

Apres encore une bonne heure de piste cabossee, on s’est arretes aux geysers des « Craters Sol de Manana » : un champ de mini-crateres remplis d’eau ou de boue bouillonnante. Au milieu de nulle part en plein desert, je dois dire que c’était encore assez bluffant !

Enfin, la journee s’est achevee par le clou du spectacle : la « laguna Colorada ». D’un rouge presqu’agressif, au beau milieu des montagnes de sable rouge elles aussi, et avec ses centaines de flamands roses se baladant entre les petits ilots de sel blanc, c’était tout simplement magique.

On est arrives a l’hotel avec des millions d’images dans la tete (et nos cartes mémoire pleines !), et on a encore passe une soiree tres sympa tous les 9.

 


03.09.09 : Huallajara -> Villa Martin Kolcha K ; arrivee dans le Salar

Et encore une journee bien chargee ! Meme si cette fois, elle a commence a une heure correcte (7h). Comme d’hab apres un petit dej bien copieux, on est montes dans la jeep, direction le nord et le grand Salar de Uyuni !

En chemin, on s’est arretes a l’ « Arbol de Piedra », une formation rocheuse erodee par le vent et par la pluie, et qui a pris la forme d’un arbre de 5 metres de haut avec le temps. Apres une seance photos tres cliche, on a repris la route pour le Derert de Siloli et ses montagnes a 7 couleurs, puis pour la « laguna Honda » un peu plus loin. On a poursuivi avec la « laguna Chiarkota », puis par la « laguna Hedionda ». Cette derniere nous a beaucoup plu parce qu’elle était completement envahie de flamands quasi domestiques : on pouvait les approcher d’assez pres pour les photographier, c’était extra !

Puis on a roule tout l’apres-midi, dans un paysage encore plus desertique que tout ce qu’on avait vu jusqu'à present. Dans ce desert, les ecarts de temperatures etaient si importants qu’on voyait des mirages partout ; a droite, a gauche… c’était completement hallucinant !

En fin d’aprem, on a visite le Cementerio Chullpas, un champ de petits monticules de terre/pierre remplis de tas d’os et de cranes ; parfois meme, on distinguait encore tres bien la silhouette d’une personne assise, c’était tres impressionnant, et tres photogenique !

Quand on est arrives a l’hotel apres  encore une bonne heure de piste, on était tous bouche bee : l’hotel est tout entier fait de sel ! Des briques aux tables, en passant par les lits et les chaises… il y avait meme des lustres faits en sel, c’était vraiment incroyable (on a goute, c’était vraiment du sel !). On a tous commence par faire la visite de cet endroit magique, on a pris plein de photos, et on a fait la course pour etre les premiers a la douche (2 douches seulement pour une dizaine de groupes… il a fallu se battre !).  

On a passe la soiree a jouer au trou du cul, comme c’était le seul jeu que tout le monde connaissait ;-D.

On a invite les guides a jouer avec nous ; en espagnol ca donnait « Hoyo del culo », ce qui les a un peu choques, mais ils ont eu l’air de bien aimer.

A 22h, ils ont coupe les lumieres sans prevenir personne,  du coup on a été obliges d’aller se coucher… c’est bete on s’amusait bien !

 


04.09.09 : Villa Martin Kolcha K  -> Uyuni ; le Salar, enfin !

Quelle journee ! Ce matin il a encore fallu se lever a 4h30… dur ! Mais pas de petit dejeuner cette fois ; on doit se depecher pour ne pas louper le lever de soleil sur le Salar. On a roule un petit moment jusqu'à ce qu’une bande orangee apparaisse a l’horizon ; c’est alors qu’on s’est apercus, en regardant sous les roues de la jeep, qu’on roulait depuis le debut en plein salar ! C’était exceptionnel : autour de nous, il y avait comme une mer blanche et toute plate, morcellee en une infinite de petites plaques de forme hexagonale. Le temps était magnifique ; il n’y avait que le ciel, le sol blanc, et nous…

Juste avant que le soleil n’apparaisse, Sergio a arrete la voiture pour nous permettre d’immortaliser le moment et de prendre plein de photos marrantes ;-D. On a ensuite coupe tout droit a travers le desert, jusqu'à l’ « isla de pescado », ou « ile des poissons morts ». Cette ile était assez extraordinaire : elle est posee la, en plein milieu du desert de sable (qui fait pas moins de 12000 km carres !), sans rien autour. Elle est toute entiere faite de coraux morts, ce qui nous a été explique par le fait qu’il y a entre 40000 et 25000 ans, le salar n’était autre qu’un enorme lac. Mais ce qui la rendait encore plus belle, c’etaient les millions de cacti gigantesques qui la recouvraient ; certains faisaient 9 metres de haut et etaient presque centenaires ! On a eu bien le temps d’en faire le tour, de grimper tout en haut pour beneficier d’une vue splendide sur le salar, puis on a pris le petit-dejeuner au soleil ;-D.

Juste apres, tous les guides (les notres plus ceux des autres jeeps) nous ont propose une partie de foot : grosso-modo un France-Bolivie, en plein milieu de salars, c’était plutôt sympa !

Vers la fin de matinee, on est repartis pour la fin de la traversee du Salar. En chemin, on a fait un stop pour visiter un cimetiere de trains : il y avait tout plein de carcasses rouillees posees sur un chemin de fer tout rouille lui aussi, en plein desert. On a adore !

On est arrives a Uyuni en tout debut d’aprem, et on s’est tous separes. Certains restaient dormir la ce soir ; d’autres repartaient pour le Nord de la Bolivie. Quant a nous, on avait prevu avec l’agence de prendre une nouvelle jeep pour redescendre vers le Chili, jusqu'à San Pedro de Atacama. Sauf que quand on a eu paye les guides, tout le monde est parti et on a du se debrouiller tous seuls… pas cool ;-C. Bon c’est pas si grave, on sait se debrouiller avec les bus depuis le temps… mais quand meme !

On a donc fait le tour des agences de voyage de la rue, mais a chaque fois que je disais « San Pedro de Atacama », on me renvoyait voir une autre agence… enervant !

Au bout d’une demie-heure, on a fini par trouver une agence, mais elle ne pouvait nous emmener que demain matin, ce qui nous faisait passer une nuit a Uyuni. Nous ca ne nous plaisait pas trop parce que la ville, elle ne nous inspirait vraiment rien, et aussi parce que ca nous faisait perdre un jour pour rien.

On voulait donc continuer notre recherche, mais tout était ferme ; il fallait attendre 16h, heure d’ouverture des magasins et agences l’apres-midi ! Apres avoir frappe a une bonne dizaine de portes, on n’avait trouve qu’une solution a 300 euros, en jeep privee, ce soir. Mouais… on a continue, puis on a fini par trouver notre bonheur, dans une petite agence quelconque. Depart a 18h, a un prix correct, on prend !

On est finalement partis a 19h… on a roule un peu plus de 2h et demie, et on s’est arretes dans un hotel aussi basique que ceux des 4 derniers jours : de simples dortoirs, pas de douche et pas de chauffage non plus ! On s’est couches tres tot ; c’est que demain, on se leve encore a 4h30 !


laisser un commentaire cet article vous a plu? dites-le nous!
Bolivie