Puerto Iguazu, du 02.10.09 au 04.10.09

Ecrit par Clem, le 23-10-2009 17:03

Pages vues : 8648    

Favoris : 616

Les chutes d'Iguazu... au depart ce n'etait pas un endroit prevu au programme: c'est juste sous le tropique du Capricorne, a la frontiere du Bresil, donc loin, et comme vous le savez on est en temps tres limite; seulement vu le nombre de fois qu'on nous en a parle en nous disant qu'il ne fallait les manquer a aucun prix, on a finalement decide de faire le crochet. Au moins, on devrait avoir chaud ici  ;)
La ville de Puerto Iguazu est situee dans la region amazonienne de Misiones, qui doit son nom a ce qu'elle a ete investie par les missions jesuites (ne nous demandez pas a quel siecle, on ne se souvient plus); depuis les invasions, cette region a ete decoupee en trois parties entre l'Argentine, le Bresil et le Paraguay, un peu comme le triangle d'or en Nord-Thailande.

02.10.09: Puerto Iguazu
Waaaaaaaaaaaaargh, 22h consecutives de bus depuis Buenos Aires, soit notre plus long trajet depuis le debut du voyage: voila ce qu'il nous a fallu pour arriver a la frontiere bresilienne. Premier constat: il a l'air de faire sacrement chaud!!! Et sec sans doute, si on en juge aux changements de paysage depuis le debut de la journee. Dire qu'il y a 15 jours a peine, on faisait du chien de traineau et on admirait les glaciers flottants... le choc! Nos pantalons et chaussures de rando nous ont d'aillleurs instantanement parus insupportables a la sortie du bus.
On ne peut pas dire qu'on ait particulierement galere pour trouver un "hostal", on nous a tout de suite remis un prospectus, mais par contre c'etait assez loin. Ah la la, qu'est-ce qu'on ne ferait pas pour economiser 3 sous...
Une fois installes, on est juste sortis faire un tour en ville; il y a plein de magasins a touristes, comme d'habitude, mais ici on sent l'influence des voisins bresiliens et paraguayens, ainsi que de la foret vierge toute proche: il y a beaucoup plus d'objets en bois. On est rentres se coucher avec les poules, demain on se leve tot.

03.10.09: sa majeste les chutes...
6h du mat', debout tout le monde! Petit dej' en terrasse, prepare avec amour par la petite vieille qui nous heberge... aaaah comme c'est bon de pouvoir boire son bon jus de fruits tropicaux frais en short et en tongs, avec pour seul bruit le piou-piou des petits perroquets domestiques  :)
On etait dans le bus pour les chutes a 7h30; c'etait pas trop bonde de monde, ouf. 20 minutes plus tard on payait notre entree dans la reserve naturelle, et on etait partis pour les chutes. Bizarrement il y avait beaucoup plus de monde ici que pour monter dans le bus, il y a sans doute des hotels qui amenent eux-memes leurs clients. Tout le monde avait l'air de foncer vers les gorges du diable... bigre, aller comme ca se meler a la foule de bon matin, non merci! On a donc commence sagement par le petit "camino inferior", qui comme son nom l'indique nous a permis de cheminer sur des passerelles en-dessous des chutes. Ces chutes sont super impressionnantes, a commencer par leur taille: 2,5km de large, ca t'en balance plein la vue! Quant a leur hauteur, 90m pour la plus haute des chutes... une chose est sure cependant: ca brasse tellement la en-dessous qu'il est impossible de voir ou retombe l'eau. C'etait juste exceptionnel, on etait quasi tout seuls, et on est passes a travers des passerelles situees juste en-dessous de certains points de chutes, a se faire rincer abondamment le temps d'une simple fraction de seconde! Il a meme tellement plu ces derniers temps que certains passerelles etaient fermees car jugees trop dangereuses, c'est dire la force des cascades! Cerise sur le gateau, avec ce soleil, on a meme eu droit a de beaux arc-en-ciels; ainsi qu'a de veritables defiles de "coaties", petit animal local adorable de la meme famille que le raton-laveur (voir photos). Par contre on n'a jamais pu apercevoir l'autre animal emblematique de la region, le toucan, snif...
On a vraiment bien fait de venir de bon matin sur le camino inferior, a partir de 10h c'etait deja l'enfer  :(  On a enchaine avec le "camino superior", qui comme vous l'aurez devine nous a permis de voir plus ou moins la meme chose, mais de dessus: incroyables vues panoramiques sur les 2,5km de cascade, c'etait fou! Et cette foret tropicale tout autour est vraiment magnifique.
On a conclu notre tour des chutes par la celebrissime "Garganta del Diablo" (Gorge du Diable), la plus haute des chutes, haute de 90m. Le petit train qui nous y a amenes etait blinde de chez blinde (comme tous ceux depuis ce matin du reste), la foule etait bien compacte comme on aime... sauf que pour une fois, le spectacle etait tellement ahurissant que ca ne nous a meme pas gache notre plaisir! En fait la mise en scene est plutot reussie: la passerelle demarre par-dessus la riviere Iguazu, large de... 2,5km. Vous devinez la suite, on marche comme ca au-dessus des rapides jusqu'a arriver a un point de vue. Et la, on est vraiment au coeur du spectacle! A quelques metres a peine, les eaux grondent et se jettent dans le vide avec une violence inegalable, la puissance degagee par cette chute est absolument sans comparaison!!! Et on est tellement pres du spectacle que ca en devient presque flippant, comme si on pouvait soi-meme etre emporte a tout moment! On a d'ailleurs assiste aux suicides de quelques oiseaux et papillons qui sont venus jouer et se sont brule les ailes (si j'ose dire...). On est restes au moins 10 minutes bouches bees devant ce spectacle hallucinant, a ne plus pouvoir entendre que le vrombissement cree par toute cette masse en mouvement... et puis on s'est fait degager par les touristes du train suivant... putain, on hait les touristes!!!  ;)
On a fini cette journee dans le parc par une petite visite dans le musee, ou on a pu revoir des maquettes des aimaux qu'on avait apercus dans la journee (ou pas). On a aussi appris que les Jesuites avaient reussi a imposer le christiannisme dans la region en traduisant d'abord la Bible dans la langue locale. Mais surtout on a appris une statisique completement dingue: sur le million d'hectares de foret tropicale que comptait la region de Misiones au debut du XIeme siecle, en subsistent seulement 60 000 aujourd'hui!!! Ca veut dire qu'en un siecle et demi, ces connards ont reussi a fumer 94% de la foret vierge, on en est encore sur le cul! Apparemment c'est la partie bresilienne qui aurait ete la plus touchee, il n'en reste presque plus rien...
De retour a la ville de Puerto Iguazu, on s'est paye ce soir le luxe d'un petit restaurant: salade et grillades a volonte: du typique argentin!
En bilan de cette journee, je pense que Flo est d'accord avec moi pour dire que les chutes d'Iguazu sont le phenomene naturel le plus impressionnant qu'on ait vu de tout le voyage. Dire qu'on se trouvait un peu blases dernierement, voila qui nous a bien reveilles!!!

04.10.09: re-bus...
Eh oui, c'est deja aujourd'hui qu'on repart, encore une quinzaine d'heures de bus en perspective... honnetement on est tellement habitues que ca ne nous fait meme plus peur. Ce matin on s'est quand meme leves assez tot pour se permettre une petite excursion: on a marche jusqu'au bout de la ville (que calor!!!) pour observer le "triangle d'or" local: ici il y a une frontiere commune avec 2 autres pays, le Bresil et le Paraguay, les 3 pays etant separes par des fleuves. Bon, c'est comme la frontiere entre Thailande, Laos et Birmanie, c'est sympa de se dire qu'on y est, apres pour le spectacle c'est sur qu'il y a mieux...
On a embarque dans notre bus vers les 13h. L'aprem a ete des plus chiantes: les routes dans cette partie de l'Argentine sont ennuyeuses au possible, tres plates et avec la meme vegetation tout du long (un peu comme en Picardie pour les veinards qui connaissent...), et en plus on n'a pas eu de film dans le bus. Une honte!

Demain on arrive a Cordoba, on va essayer de faire du parapente!!!  :)







laisser un commentaire cet article vous a plu? dites-le nous!
Argentine